L'art du feedback
Suite à de nombreuses discussions avec des coureuses et des coureurs sur l’art du feedback (comment le donner correctement), je vous propose d’en faire le tour. Pourquoi ? Car, souvent négligé, le feedback (retour d’informations) est pourtant un outil très utile pour progresser, comprendre ses erreurs et recadrer ses préparations (physiques, mentales, techniques, stratégiques).

L’art du feedback

Après la course, on refait la course. C’est là qu’on s’enflamme, que l’on rit (ou pas), que l’on raconte des anecdotes de son marathon, en buvant une bière avec les potes. Et c’est très bien ! Mais malheureusement, sportivement, ce n’est pas un retour efficace.

Le feedback est en quelque sorte un art. Il demande d’être structuré et chez les pros (tous sports confondus) il est primordial.

Il est aussi utile après vos entraînements. En effet, c’est en vous fixant des critères pertinents que vous jalonnerez votre saison et la rendrez mémorable.

Enfin, c’est un outil puissant pour votre entraineur, afin de maintenir une cohésion d’équipe et définir précisément les prochaines étapes à atteindre. Il est profitable à toutes celles et à tous ceux qui souhaitent progresser dans de bonnes conditions avec un plan de route précieux et un programme d’entraînement de qualité.

L'art du feedback

Les critères du feedback

Un feedback est descriptif et non évaluatif

Pour l’autre : en s’abstenant de juger, on évite au récepteur d’adopter une position défensive et on lui laisse le soin de mettre à profit ou non ce qui est dit.

Pour vous : efforcez-vous à décrire une action sans vous juger. Par exemple : « Au bout de la 50ème minute de course, je respectais mon rythme de course de 5 mn/km, mes jambes répondaient bien, ma respiration était ample, pourtant mes pensées devenaient négatives car je pensais à une remarque d’un concurrent au départ.« 

Le feedback est précis et non vague

Pour l’autre : le langage spécifique étant à plus haute teneur informative que le langage des inférences (« j’ai l’impression que… ») et des évaluations, il est le plus intéressant en matière de retour d’infos. Il donne une base d’action concrète à celui qui le reçoit.

Pour vous : même à titre personnel, quand vous repensez à votre semi-marathon ou à votre entraînement, forcez-vous à rester spécifique. C’est un coup à prendre, car nous avons tendance à parler de sensations vague qui n’apportent pas de critères pertinents à notre progression. « Il me semble que j’avais de bonnes sensations » peut être remplacé par « Ma fréquence cardiaque était à 140/145 durant mes 75 minutes de footing. J’ai su garder mes épaules basses et les bras près de mon corps pour gagner en efficacité. Je courais léger, aérien avec mes yeux qui fixaient au loin…« 

Une inférence est présentée comme telle

Pour l’autre : l’auteur d’un feedback sait distinguer les faits (ce qu’il a vu, entendu) des inférences (ce dont il a l’impression). S’il veut compléter sa description par la formulation d’une hypothèse ou d’une déduction, il annonce explicitement celles-ci comme telles. Et même dans ce cas, il s’abstient de juger (« tu es nul, tu aurais dû, tu ne sais pas… il faut que tu… change de baskets…« ),

Pour vous : évitez de juger, prenez chaque expérience… comme une expérience ! Regardez ce qui fonctionne, notez les points à améliorer dès que possible, comprenez ce qui vous manque, mettez en place des parades et des routines, revoyez vos blocs d’entraînements, la gestion de votre stress, la régularité de votre fractionné etc… Jusqu’au dernier jour de notre vie nous serons en apprentissage, autant l’accepter et en faire une force.

L’art du feedback est de tenir compte des besoins de chacun

Pour l’autre : il est donné dans un cadre de partenariat gagnant/gagnant. L’idée est d’aider l’autre à progresser et de savoir mener une discussion élégante.

Pour vous : en termes d’estime de soi, je vous suggère d’être un bon ami pour vous. Pensez évolution vs destruction. Soyez un bon coach mental pour vous-même !

L'art du feedback

Il porte sur des éléments modifiables

Pour l’autre : 

  • Soit sur les comportements eux-mêmes (quoi ? Qu’est-ce qu’il fait ?)
  • Soit sur la façon dont ces comportements sont opérés (comment il s’y prend ?)
  • Ou sur le(s) critère(s) retenu(s) pour faire ce qui est fait, de la manière dont il le fait (pourquoi il s’y prend de cette manière ? P.ex. il privilégie la dureté dans les entraînements)

Pour vous : il y a de fortes chances que vous connaissiez votre pourquoi dans ce cadre précis. Il vous sera en tout cas utile de bien repérer vos comportements afin de les renforcer ou de les changer. Tout comme analyser votre comment afin de pouvoir modéliser ce que vous faites bien.

Un feedback est demandé

Pour l’autre : on donne du feedback à quelqu’un qui le désire. Il est encore plus efficace lorsqu’il répond à des questions formulées par le demandeur lui-même.

Pour vous : n’attendez pas que l’on vous conseille ou que l’on vous fasse des retours non-voulus de votre part. C’est peut-être le premier conseil pour du coaching « on ne donne pas son avis sans l’accord de l’autre ». Vous souhaitez vous améliorer alors adressez-vous aux bonnes personnes, celles qui vous feront évoluer.

Commencez et terminez par ce qui va

Ceci est valable pour l’autre et pour vous ! Condition physique, endurance, sprint, chrono, récupération…

Formulez des suggestions plutôt que des critiques

« Aimerais-tu que je te fasse part d’une suggestion ? Alors voilà ce que je te suggère conseille« 

Un feedback est donné au moment opportun

Pour l’autre/vous : il se donne généralement le plus tôt possible à la suite de ce sur quoi il porte. Ceci pour simplement avoir une meilleure mémoire des points concernés. De plus, il n’est pas donné à la va-vite, entre deux portes. C’est important de se poser et d’avoir un minimum de temps pour bien l’assimiler.

L’émetteur vérifie la clarté de son message

Celui qui donne le FB s’assure d’avoir communiqué clairement ce qu’il voulait dire. Il peut demander à celui qui le reçoit de reformuler le message et vérifier ainsi si ce que l’autre a compris correspond ou non à ce qu’il voulait communiquer.

Le retour d’infos est évalué

Lorsqu’il est donné en groupe, l’émetteur et le récepteur peuvent en évaluer l’exactitude en consultant les autres membres de l’équipe. Ont-ils observé la même chose ? Ont-ils eu la même réaction ?

L'art du feedback

Pour vous en tant que coureuse/coureur

Vous l’avez compris, donner du feedback demande de la rigueur, un minimum d’élégance et une grande capacité à communiquer.

Ce n’est pas un moment de critiques mais d’observations, éventuellement de suggestions et de fixations d’objectifs. Il doit vous permettre (ou permettre à l’autre) des changements appropriés et/ou cimenter ce qui va bien. IL DOIT vous faire progresser et non vous casser !

L’art du feedback pour l’entraîneur

Les différents travaux en psychologie du sport ont mis en évidence l’influence de l’entraîneur sur la performance et situent l’origine de ces effets dans les comportements (style de leadership, procédures et prises de décisions…).

La relation qui existe entre l’athlète et son entraîneur est unique, complexe et comporte différentes facettes. Plusieurs études montrent que la qualité de cette relation joue un rôle crucial dans l’aboutissement du succès sportif, ainsi que dans la satisfaction interpersonnelle (Smith & Smoll, 1996).

Entretenir de bonnes relations avec l’entraîneur, nourries de confiance, de respect, d’affection, d’échange, de mise en commun des objectifs, d’acceptation et de respect des rôles, apparait comme un prérequis nécessaire au développement et à l’épanouissement du sportif.

Les qualités sociales de l’entraîneur constituent ainsi le point central de toute relation sportive. Au-delà de ses compétences techniques et stratégiques, sa communication est décisive dans le maintien de la motivation et de la confiance de son équipe/sportif.

Le coach aura donc pour mission de permettre à ses athlètes de franchir les différentes étapes d’une saison avec constance et de s’entraîner efficacement.

C’est en cela qu’une de ses grandes qualités est de savoir pratiquer l’art du feedback.

L'art du feedback

? Connaissiez-vous les bonnes règles du feedback ?

? Savez-vous l’utiliser ?

? Avez-vous dans votre entourage un spécialiste du feedback qui pourrait vous servir de modèle ?

Sources : Congruences / « Entraînement mental du sportif » – Hervé Le Deuff – Amphora / « Psychologie du sport en 22 fiches » – Yvan Paquet & Roberta Antonini Philippe – Dunod / « Coaching du sportif » Jérôme Sordello – Amphora


ULTRAMARATHON & PRÉPARATION MENTALE

Stéphane Abry ultramarathon

Bienvenus sur mon groupe de préparation mentale pour échanger

Coaching en développement personnel : stephane-abry-coaching.com

#entreprunner #fondamental #hypnose #preparationmentale