Bien manger

Ca veut dire quoi bien manger ? J’ai posé la question à Valérie Romanens qui répond à de nombreux coureurs de marathon qui ne voient dans le fait de manger que l’aspect « faire passer des aliments de la bouche à l’estomac ». Mais manger ce n’est pas que ça !

Mais que veut dire bien manger ?

Valérie Romanens se réfère souvent à son principal professeur de nutrition que fut Monsieur Jean Joyeux lors de sa formation de nutritionniste. Il s’est particulièrement penché sur « La nutrition du sportif ». Pour lui, manger dépend avant tout des besoins particuliers que chaque individu peut avoir, en fonction de son état de santé, sa forme physique, son âge etc…

Par exemple, pour un sportif de haut niveau, manger nécessite une prise en charge avant, pendant et après la course. Il faut être conscient que ce qui est important se trouve dans l’assiette plutôt que juste le fait de se nourrir. Et il est tout aussi important d’identifier la façon dont on s’alimente.

  • Est-ce que vous vous nourrissez dans le calme ?
  • Mastiquez-vous correctement vos repas ou est-ce que vous les engloutissez d’une traite ?

En tant que nutrithérapeute, Valérie constate très régulièrement des problèmes de digestion qui sont directement liés surtout à la manière de s’alimenter.

On mange trop souvent, trop vite, on avale de la nourriture sur le pouce sans prendre conscience qu’on est en train de se nourrir et que notre corps doit lancer le processus de digestion. Il faut prendre son temps, bien mastiquer et considérer qu’il ne s’agit pas d’un acte mécanique mais d’un acte réfléchi. Une fois rompu à cette pratique les effets bénéfiques dans votre organisme se feront sentir notamment au niveau de l’assimilation des bons nutriments.

Sports - Bien manger

Sports – Bien manger

Quelles sont les influences de micronutriments sur notre organisme ?

Il faut tout d’abord comprendre et différencier les notions de macronutriments et micronutriments. En grec macro signifie grand et micro quant à lui signifie petit.

On doit savoir distinguer les aliments sources des différentes catégories de macronutriments (glucides, protéines, lipides) et micronutriments (vitamines, minéraux, oligo-éléments). Afin d’apporter à son organisme tout ce dont il a besoin pour fonctionner correctement.

Les MACROnutriments :

  • Les glucides (sucres)
  • Les lipides (graisses)
  • Les protéines végétales (légumineuses) et animales (viandes, poissons, œufs).

Ils fournissent les calories, c’est-à-dire l’énergie nécessaire au fonctionnement de l’organisme. 

Les MICROnutriments :

Ce sont les vitamines, les minéraux, les oligo-éléments, (le zinc, le fer, le cuivre, le fluor).  Ils sont essentiels à la santé et absolument indispensables au maintien de la vie. Si toutefois une personne présente une carence ou un excès, de graves conséquences peuvent en résulter et engendrer une énorme fatigue par exemple, d’où l’importance de rééquilibrer son alimentation.

C’est pourquoi en hiver on conseille de prendre régulièrement de la vitamine D, sous forme de supplémentation dans des régions pas suffisamment ensoleillées pour lutter contre la carence occasionnée par un manque d’exposition au soleil.

Nutrition sportive - Bien Manger

Nutrition sportive – Bien Manger

Qu’appelle-t-on les aliments acidifiants et quel est leur impact sur l’organisme ?

Il s’avère essentiel de prendre en considération l’équilibre acido-basique pour rester en bonne santé. Il est nécessaire d’avoir une alimentation parfaitement équilibrée, pour cela nous devons établir un équilibre entre des aliments dits acides et ceux dits alcalins.

Un excès d’acides s’appelle une acidose, un excès d’aliments dit alcalins ce nomme une alcalose. On rencontre davantage d’acidose quand on analyse l’équilibre acido-basique d’un individu. Cela s’explique notamment par une consommation plus grande en produits acides (sucre, viande, fromage) qu’une consommation de produits basiques (les végétaux ne sont souvent pas consommés en suffisance dans l’alimentation européenne classique).

  • Les aliments acidifiants sont notamment : le sel, la viande, la charcuterie, le fromage, les sodas, l’alcool, les poissons, le café, les crustacés.
  • Les aliments basiques ou alcanisants : les fruits, les légumes, les oléagineux (noix, amandes) le thé vert, les épices.




Si toutefois une personne présente un déséquilibre marqué acidobasique cela peut avoir de graves conséquences sur la santé comme une énorme fatigue, une mauvaise digestion, de l’arthrite ou de l’ostéoporose. Rééquilibrer son alimentation revêt alors toute son importance le cas échéant.

Pour maintenir cet équilibre il faut donc consommer des aliments acides et des aliments alcalins en juste quantité.

Pour contrebalancer l’acidité le corps va mettre en marche différents mécanismes. Une partie des acides sont éliminés par les poumons. Une autre partie par les reins et les systèmes tampon. Si l’acidité est trop importante, l’organisme va puiser dans la seule réserve alcaline disponible à savoir le tissu osseux utilisé pour neutraliser les charges acides.

En définitive, l’acidose chronique est délétère car à long terme elle favorise de nombreux troubles. Les os se déminéralisent et se fragilisent. Les muscles s’affaiblissent, le risque de calcul rénal augmente, la tension artérielle peut augmenter, le système immunitaire n’est plus assez efficace et la fatigue peut s’installer.

Valérie Romanens - Bien manger

Valérie Romanens – Bien manger

En savoir plus sur Valérie Romanens

Valérie Romanens est diplômée de l’Ecole de nutrition holistique de Genève en juin 2019, agrée ASCA et hypnothérapeute. Elle a toujours démontré un grand intérêt pour promouvoir l’alimentation saine et ses bienfaits. Je vous invite à découvrir sont site et prendre contact avec elle.


ULTRAMARATHON & MENTAL

Stéphane Abry ultramarathon
Stéphane Abry ultramarathon

+33 6 52 71 26 26 – contact()stephane-abry.com

Bienvenus sur mon groupe de préparation mentale et de coaching

Suivez moi sur Facebook

Pour bosser votre mental : stephane-abry-coaching.com

#ultrabry #entreprunner #shakezvotrevie #préparationmentale #méthodeULTRA