La Course des Pavés de la Neuveville aura lieu le 29 novembre ! Les organisateurs mettent en place des samedis matins d’entraînements, j’étais invité à animer celui du samedi 1er novembre.

Lire la suite

Dans le cadre de « Mets tes baskets et bats la maladie à l’école » j’ai couru pour l’association ELA à Conthey ! Magnifique concept d’ELA qui a motivé 650 élèves à récolter des fonds pour l’association et pour lutter contre les leucodystrophies.

Lire la suite

Le tracé de Montreux à Sion

Le Tour de Suisse en courant aura lieu du 30 mai au 13 juin 2015. Après avoir étudié différents lieux de départ et d’arrivée, nous sommes tombés d’accord pour que je me lance de Montreux, en face de la boutique d’un de mes sponsors Zenway !

Lire la suite

Sevrage de course à pied

Nous parlons souvent de l’addiction au sport (la bigorexie) ou pour ce qui nous intéresse l’addiction à la course à pied (phénomène bien connu des coureurs, des coachs et des psys). Les psychiatres estiment qu’à partir de 10 heures de sport hebdomadaires nous sommes tombés accros ! Lire la suite

Abandonner ou arrêter

Abandonner ou arrêter, faiblesse ou raison

Je lis trop souvent sur les réseaux sociaux des commentaires assassins sur des coureurs qui abandonnent lors d’une course. Je ne connais pas de coureur qui prend cette décision en criant « Youhouhou ! ». Il y a toujours une bonne raison pour celle et celui qui prend cette décision et nous ne pouvons pas nous mettre à sa place. Chacun fait avec ses propres ressources au moment même où il fait ses choix et pour lui il y toujours une intention positive dans cette action. Lire la suite

Une boucle, différentes vues

Une boucle autour du lac Léman c’est avant tout une confrontation avec son mental. Même si je ne vous apprends rien sur ce coup, le fait de voir ou de deviner le parcours de l’autre côté est un piège pour le moral. Par exemple en passant en France on visualise très bien la partie Suisse et on estime le nombre de kilomètres à parcourir pour y arriver. Sans coup dur, ces visions de l’autre rive ne sont que du bonheur. Quand les pensées se font plus négatives alors cette vue peu vite vous casser le moral. Lire la suite

100 km de Bienne

Cela fait 55 ans (en 2014) que les 100 km de Bienne existent. En foulant les routes et chemins j’ai eu quelques pensées pour ces dizaines de milliers de centbornards qui y ont transpiré. Lire la suite

Ultra Tour du Léman 2013

Courir dans l’au-delà avec son ange gardien

Certaines courses permettent aux ultramarathoniens d’avoir une assistance personnalisée. Cela est particulièrement agréable car cette aide apporte un confort important et un soutien psychologique essentiel. L’accompagnateur est souvent à vélo (sur quelques courses en voiture). Cependant suivre et encourager un coureur n’est pas donné à tout le monde. Ou plus exactement il faut bien comprendre ce rôle qui est le jour J : essentiel ! Lire la suite

Tentative de record du monde sur tapis - Stéphane Abry

Tentative de record du monde sur tapis de course

Quand nous sommes à plusieurs mois de l’échéance ou tant que nous ne sommes pas sur le tapis, vous vous doutez bien qu’il est toujours facile d’en parler. Quand nous sommes dessus pour cette tentative de record et que les différents chronos défilent devant nos yeux, c’est une toute autre affaire. Je l’avais déjà tenté le 21 septembre 2012 pour un résultat « identique » (110 km en 2012 – 111 km en 2014) et donc je savais à quoi je m’attendais. Cette 1ère m’a permis de monter sur la machine avec d’autres images mentales et un dialogue interne bien différent. Lors des 2 tentatives j’en ai bavé sur ce tapis et ce n’est pas faute d’avoir été prévenu par des ultramarathoniens coutumiers du fait (je pense entre autres à Pierre-Michael Micaletti) : le tapis casse le corps !

Au départ à 07h45 j’ai démarré à 12.5 km/h (vitesse moyenne pour arriver à 150 km en 12h) mais avec le stress et le trac du jour j’ai descendu la vitesse le temps de calmer mes pulsations et ma nervosité. J’ai terminé la 1ère heure aux alentours de 12 km.

Dans les heures suivantes j’ai eu quelques difficultés respiratoires (air très sec et chaleur). En ouvrant les portes et en créant des courants d’air cela m’a aidé à mieux respirer. Et puis comme en 2012 j’ai eu mal au bas du dos (satané tapis d’une part, et certainement gros manque de gainage d’autre part) ce qui a évidemment joué dans la balance. En début d’après-midi je savais que je n’aurais pas le record mais il était hors de question que je stoppe avant les 12h (pour moi, pour l’association ELA que je soutenais, pour les amis et pour l’ensemble des partenaires). Nous avons fait vérifier ma tension 3 fois car je commençais à avoir des vertiges et effectivement elle est arrivée bien bas. Le staff médical souhaitait vivement que j’arrête mais j’ai pensé qu’en prenant une pause de quelques minutes je pourrais mieux repartir et ça été le cas. Environ 2 heures avant la fin j’ai retrouvé l’énergie nécessaire pour finir en étant pas trop « défait ».

Entraînement, physique :

Une meilleure préparation qu’en 2012 avec plus de travail de vitesse et de résistance mais bien insuffisant pour atteindre les 146 km (ce n’est pas pour rien que ce record ne tombe pas depuis mars 2009). En revanche cette préparation me permet de beaucoup mieux récupérer.

 Alimentation, hydratation :

Grâce aux conseils avisés de Corinne Peirano (diététicienne et également ultramarathonienne) je me suis mieux préparé depuis plusieurs semaines. Durant la tentative de record j’ai surtout « tourné » avec de la boisson isotonique, mais aussi de l’eau et un peu de malto. Sinon j’ai descendu une banane, une barre énergétique et 3 gels. Très satisfait car aucun soucis intestinaux. Quelques nausées en buvant trop vite…

Mental :

Je compte sur lui (trop ?) pour arriver au bout de mes épreuves. C’est pour moi ce qui est le plus simple à gérer (ressources et compétences développées lors de mes formations) mais il est clair que je dois renforcer mon corps d’autant que les années passent…

Sentiments :

Très heureux, ça étonne certain(e)s de mes ami(e)s et pourtant c’est le cas ! Très content d’avoir soutenu l’association ELA (certainement pas la dernière fois…) et aussi beaucoup de plaisir lors de cette journée même si c’est difficile lors des points de ruptures. En me lançant je savais que je ne le tenterais pas une 3ème fois et je n’ai aucun regret. Je suis en tout cas particulièrement admiratif de Robert Wimmer qui reste le Patron sur ce record avec une marque à 145.550 km ! Bravo der Chef !

Enfin un grand merci pour toutes celles et tous ceux qui m’accompagnent (amis, proches, sponsors) car sans vous je ne pourrais certainement pas vivre ma passion avec autant d’ardeur.

  luniv  mizuno logo athleticum

Remerciements pour cette tentative de record :

Colchique Productions, 6th Sense Energy, Espace Cuisine, Entrecôte, Pa Capona, Barman & Nanzer, Data Vitae

Radio People, Promo Sports, Rhône FM, Le Nouvelliste, RTS, Radio Chablais

Pascal Priamo, Philippe Beamish Pan, Isabelle Maury, Gregory Liand, Aline Dupraz, Sandra Devanthéry , Julia Delattre, Eusebio Bochons , Monika Locher, le comité du Tour du Chablais, Elodie Valette, Pierre-Michel Ogier, Jean-Pierre Thérettaz, David Génolet, Stéphane Saudan, Stéphane Borloz, Corinne Peirano

Bisous :

A ma fille Lou-Ann


Partageons sur les réseaux sociaux

reseaux-sociaux

Sur Facebook & Instagram

Créateur de la page Course à Pied sur Facebook (+ de 46’800 followers)

Auteur

« N’oublie pas pourquoi tu cours » Jacques Flament Editions et sur Amazon

Shakez votre vie ! stephane-abry-coaching.com

#ultrabry #entreprunner #shakezvotrevie

Changez les lieux de l'expérience

Que ce soit pour la course, pour votre activité professionnelle ou encore dans votre vie de tous les jours, si vous changez les lieux de l’expérience, vous découvrirez (aussi en vous amusant) que cela est très utile pour changer votre ressenti et évidemment voir (vivre) la réalité différemment. Lire la suite